En préparation

 

15946802

 

L'expression "philosophie de l'éducation" a subi bien des avatars et distorsions. Elle est aujourd'hui encore matière à des conceptions et des interprétations diverses. D'où la survalorisation comme la surdévaluation du domaine ainsi désigné.

Or il ne peut exister de "philosophie de l'éducation" en soi. Elle ne peut se définir qu'aux termes d'une philosophie des situations.

Faute de synthèses des discours qui la véhiculent, faute de déconstruction des termes et d'une analyse de leur fonction mythologique; les malentendus persistent.

C'est pourquoi, vouée au questionnement, elle n'est pas exempte de l'examen critique - mettant en oeuvre les moyens et les méthodes nécessaires - qui fait l'honneur de la philosophie, ni de l'horizon de sens du dessein éducaitonnel.